La légende de la bière FRISSONS 2.0

Pazuzu, surgit au I er millénaire av. J.-C. en Assyrie. Sorti des enfers et d’apparence
effroyable, il répand la maladie et les épidémies sur terre. Toutefois, il peut également
avoir un rôle protecteur. Étant le roi de tous les démons, Pazuzu gère leurs actions car il
a le pouvoir de les empêcher de nuire. Les habitants d'Assyrie plaçaient des statuettes à
son effigie dans leurs maisons ou portaient des têtes de Pazuzu en amulette afin que le
démon les protège des forces du mal. Pour conjurer le mal, il fallait demander pardon
au dieu offensé ou faire appel à une divinité supérieure.

 

Pazuzu effraie ceux qui croisent son regard. Il était le fils du roi Hanpa et habitait dans les montagnes. Sa tête est grossièrement humaine et son visage inspire la terreur avec sa bouche canine, ses crocs acérés et ses yeux extrêmement globuleux. Son corps est dans l’ensemble généralement humain mais avec un long tronc qui rappelle celui d’un chien. Il est recouvert d’écailles tel un serpent. Ses mains sont des pattes terminées par des griffes et ses pieds sont des serres de rapace. Il arbore une queue de scorpion. Il dispose de deux paires d’ailes, ce qui est courant pour les divinités de cette époque. Sa main droite est levée vers le ciel et la main gauche est baissée vers la terre dans un geste signifiant la vie et la mort, conséquemment la création et la destruction.
Pazuzu a un statut particulier parmi les démons; il est de nature divine, alors que les autres démons ne le sont pas. D’où son appellation de « roi des démons mauvais ».
La légende de la démonologie occidentale relate qu’il était un ange qui serait devenu un démon lors de la révolte de Lucifer. Il devint par la suite, en enfer, le roi des démons assyriens (peuple de Mésopotamie).

Une légende raconte que lors d’une bataille entre démons, Pazuzu perdit une quantité importante de sang qui aurait été conservée par ses ennemis. Au fil des siècles, on perdit la trace du liquide rouge.
En 1572, lors d’un voyage en Mésopotamie le baron des Adrêts, François de Beaumont découvre une statue de Pazuzu contenant son précieux sang.

Le Baron le plus sanguinaire de l’histoire humaine,

 

 

 

 

 

 

 

vouait une obsession au diable. Avec le sang recueillit, il s’imaginait conquérir le monde et mettre en place ses sinistres plans.

Malheureusement, le Baron ne put mettre son plan à exécution car il décéda en 1587.

En 1590, un démonologue et scientifique, Jean Bodin, visita le château du Baron.  Il y fit une importante découverte. En plus de trouver un flacon du sang de Pazuzu, il découvrit également la recette d’un élixir créé à partir du précieux sang.

Grand amateur de houblon, notre scientifique concocta une bière à partir de la recette du baron; en mélangeant du cassis et des fraises en prenant le soin bien sûr d’y ajouter une goutte du précieux sang du démon.

Contrairement aux croyances du Baron des Adrêts, la recette de ce dernier repoussait toute pensée démoniaque ou contrecarrait tout acte démoniaque.

C’est donc à partir de cette recette retrouvée plus de 400 ans après sa création, que les brasseurs de Lagabière vous offrent la bière Frissons 2.0.

Spécialement sélectionné

Partenaires